terrain constructible

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à acheter un terrain. Dans la majorité des cas, c’est pour y construire une maison ou tout autre bâtiment. À noter que rien n’oblige un particulier qui vient d’acquérir un bien immobilier d’y ériger une habitation ou un édifice. L’acquisition d’une parcelle à bâtir n’est toutefois pas une mince affaire.

Plusieurs points doivent être vérifiés avant de s’engager. Il convient également de suivre un certain nombre de procédures. Dans cet article, découvrons tout ce qu’il faut savoir sur l’achat d’un terrain constructible et quel est l’avantage si on ne souhaite pas y réaliser une construction quelconque.

L’avantage d’une acquisition sans construire

D’emblée, il convient de rappeler qu’aucun texte de loi ne prévoit l’obligation pour un particulier de se lancer immédiatement dans des projets de construction après l’acquisition d’une parcelle. Il est tout à fait possible d’acheter un terrain constructible sans construire en Belgique.

On peut ainsi garder une parcelle à bâtir nue pendant un certain temps. Son principal avantage est que l’on peut chercher à le vendre à une autre personne pour en tirer un bénéfice. L’opération est d’autant plus avantageuse si le terrain en question est situé dans une zone où la demande est plus forte que l’offre disponible.

L’on peut ainsi jouer sur cette attractivité pour profiter d’une plus-value qui peut être avantageuse. Pour ce faire, il faut rester informer sur l’évolution du marché de l’immobilier. En attendant le bon moment pour revendre un terrain constructible, on peut faire de réel profit.

Il convient toutefois de préciser que l’on ne peut garder un terrain constructible sans y entreprendre des travaux de construction pendant plus de cinq ans. Il faut savoir qu’après l’obtention d’un permis de construire, on dispose d’un délai de trois ans avant d’y ériger un bâtiment. Deux prolongations peuvent être accordées par les autorités compétentes avec une durée d’un an chacune.

vaste terrain constructible

Terrain constructible : de quoi parle-t-on ?

Une parcelle peut être définie comme telle si elle remplit les conditions nécessaires pour recevoir un ou plusieurs bâtiments. Plusieurs exigences doivent être satisfaites pour qu’un terrain soit considéré comme étant constructible. Premièrement, il doit répondre aux critères émis par la commune dans le plan local d’urbanisme ou PLU. C’est ce dernier qui permet de savoir quels sont les différents travaux que l’on peut entreprendre sur le terrain en question.

Deuxièmement, la parcelle doit être à même de supporter le poids et les charges du bâtiment que l’on souhaite construire. Il est ici question de la nature du sol et du sous-sol. C’est une manière de garantir la solidité de l’ouvrage que l’on souhaite édifier, mais aussi la sécurité des personnes qui vont y habiter.

Dernier point important permettant de qualifier un lot comme étant constructible est sa viabilité. En d’autres termes, le raccordement aux différentes voies d’accès ainsi qu’à tous les réseaux classiques tels que :

  • L’eau potable
  • L’électricité et le gaz
  • Le téléphone
  • L’assainissement collectif
  • Il est important de rappeler que toutes sont cumulatives. Elles doivent être satisfaites en même temps. L’absence d’une d’entre elles est suffisante pour enlever à une parcelle son caractère constructible.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *