L’Architecte d’intérieur intervient pour l’aménagement intérieur de logements, de bureaux, etc. Il travaille sur la distribution de la lumière, l’agencement des mobiliers et des volumes pour proposer une solution innovante et un espace agréable, conformément au cahier des charges établi par le client. Dans l’exercice de ses missions au quotidien, l’architecte d’intérieur est amené à coordonner plusieurs corps de métiers à la fois. Mais peut-être que vous vous demandez comment devient-on architecte d’intérieur ? Bonne question. Nous vous proposons un début de réponse à cette question ci-dessous.

Études et formations pour devenir architecte d’intérieur

Pour exercer le métier d’architecte d’intérieur, plusieurs options s’offrent à vous.

Certaines et certains opteront pour un choix consistant à faire des études conséquentes en allant jusqu’au niveau bac + 4 ou bac + 5 pour obtenir un diplôme reconnu par le conseil français des architectes d’intérieur. Pour cela, vous devrez préalablement passer un baccalauréat (scientifique, général ou dans les arts appliqués). Il faut savoir qu’en choisissant cette voie, certaines écoles organisent un concours d’entrée pour sélectionner ou évaluer les aptitudes des candidats.

Vous pouvez aussi commencer par devenir collaborateur d’architecte d’intérieur avant d’accéder au titre d’architecte d’intérieur. Le cursus académique pour devenir collaborateur d’architecte d’intérieur ou technicien assistant concepteur se présente comme suit :

  • niveau Bac + 2 pour obtenir un BTS Design d’espace, un BTS Étude et réalisation d’agencement (ERA) ou un DMA (diplôme des métiers d’art de l’habitat) ;
  • niveau Bac + 3 pour l’obtention d’une licence professionnelle en agencement, d’un DNA (diplôme national d’art option design).

Il vous faudra continuer les études pour le niveau Bac + 4 ou Bac + 5. Le niveau Bac + 4 permet de préparer un DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) en architecture d’intérieur et création de modèles ou un DSAA en architecture d’intérieur et environnement. Le niveau Bac + 5 permet de préparer un :

  • DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) option design ;
  • Master d’architecture d’intérieur ;
  • DSSA option Design d’espace.

Les formations permettent de développer des compétences en dessin (modélisation 3D et DAO), de sélectionner une entreprise et coordonner un chantier, etc.

Les centres de formation professionnelle privés

En dehors des écoles et des longues études que celles-ci représentent, vous avez la possibilité de vous inscrire dans un établissement de formation à distance pour qui vous apprendra toutes les connaissances nécessaires à la pratique du métier. Certes vous ne serez pas diplômé(e) d’État, mais il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de l’être et de posséder un diplôme spécifique pour exercer en qualité d’architecte d’intérieur. Ce corps de métier n’est pas réglementé comme la profession d’architecte DPLG et vous pouvez tout à fait devenir architecte d’intérieur sans diplôme comme précisé dans cet article.

Qualités pour devenir architecte d’intérieur

L’écoute est la première qualité qu’il faut posséder. L’architecte d’intérieur doit être en mesure de comprendre les attentes du client afin de lui proposer une solution qui lui corresponde. Vous devez savoir dessiner, prendre des mesures afin de retranscrire les souhaits du client. Vous devez être créatif, ouvert d’esprit, dynamique et faire preuve de rigueur. Idéalement, il sera préférable que vous soyez sensible à l’art et que vous possédiez une bonne culture générale.

Carrière et évolution de l’architecte d’intérieur

Il peut travailler en agence ou pour les collectivités. Le salaire moyen pour un architecte d’intérieur à Paris est de 2 700 €. Ce dernier peut également exercer en libéral. Sa clientèle peut être du secteur privé ou public. Les honoraires sont calculés au pourcentage de montant du projet ou de la dépense totale engagée par le client, etc.

L’univers des possibilités pour un architecte d’intérieur est vaste. Il peut intervenir aussi bien en architecture que dans le design. Il peut se spécialiser dans l’aménagement d’un type de bâtiment (hôpital, musée, bureaux, magasins, crèches, etc.) ou un type d’aménagement précis. Il peut se tourner vers le milieu artistique (scénographie, événementielle) et le marketing.

By Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *